Les années 50

Les années 60

Les années 70

Les années 90

Les années 90

Les années 2010 - 2020

Les années 2020 - 2030

Les années 2030

Source
Sources
Sources
Source
Sources
Sources

Paris Montparnasse

Jusque dans les années 2000, le quartier Montparnasse et sa gare ont évolué de manière désynchronisée.

Dans les années 1950, la gare Montparnasse se trouve au niveau de l’actuelle place du 18 Juin 1940 où elle a été bâtie en 1852. Elle est au cœur du quartier où elle occupe une place prédominante avec son bâtiment voyageurs massif, ses deux extensions avenue du Maine et ses voies. Contrairement aux autres gares parisiennes, l’espace accaparé par les voies ne rétrécit que très loin derrière le bâtiment voyageur, bloquant ainsi toute évolution du quartier sur 800 mètres entre la place du 18 Juin 1940 et l’avenue du Maine.

Dans les années 1960, une réelle volonté de transformer le quartier apparaît, mais cette évolution, radicale, est pensée sans la gare. Perçue comme un facteur bloquant, elle est rasée en 1966 ! Un nouveau bâtiment voyageurs, beaucoup moins imposant, est reconstruit en 1969 à hauteur des extensions. La ville demande donc à la gare de s’effacer pour construire un tout nouveau quartier d’affaires.

Au début des années 1970, la Tour Montparnasse et un centre commercial à ses pieds voient le jour, dotant la rive gauche de la Seine du pôle tertiaire qui lui manquait. Autrefois quartier de gare, Montparnasse se transforme en un quartier d’affaires dont la gare est écartée.

Dans les années 1990, avec la mise en service du TGV Atlantique et la densification des flux de banlieue, le trafic s’intensifie ; l’attractivité du quartier augmente considérablement. Ce dernier doit répondre à un défi capacitaire en s'agrandissant malgré des contraintes d’espace. La gare devient ainsi un des acteurs de l’évolution du quartier en accueillant des immeubles de bureaux et un jardin de 3,5 ha au-dessus de ses voies.

Ces nouveaux aménagements font de la gare une immense ruche multifonctionnelle dans laquelle les gens travaillent, transitent et vivent.

Demain : l’augmentation des flux de voyageurs et la volonté de la ville de Paris de repenser les quartiers de gare amènent la gare et le quartier à évoluer ensemble pour répondre au nouveau dynamisme de Montparnasse.

Depuis 2010, la LGV draine un flot croissant de voyageurs en gare et le quartier doit lui aussi faire face à ce phénomène. Un plan urbain commun est ainsi mis en place afin de répondre à ces nouveaux flux de voyageurs, de travailleurs et d’habitants. Dès 2020, la construction du nouvel îlot Gaîté marque la première étape de la transformation de Montparnasse. Il abrite désormais une galerie commerciale dont la surface a presque triplé, un immeuble de logements et une crèche.

A partir de 2024, la deuxième étape du plan urbain s'incarne dans le renouveau de la Tour Montparnasse. Derrière sa toute nouvelle façade bioclimatique, elle accueille bureaux, logements, hôtel, incubateur, cafés et restaurant. Elle participe au rayonnement de la gare et du quartier en devenant un lieu phare animé 24 h sur 24. En face, la gare poursuit sa modernisation avec une même ambition : devenir un lieu de vie.

En 2030, dernière étape de la transformation de Montparnasse, avec l’achèvement des travaux de la gare. Avec 50 000 m² du bâtiment rénovés, la création d’une nouvelle salle d’échanges SNCF/RATP et de 18 000 m² de commerces en son sein, la gare est modernisée et reconçue. Elle répond aux besoins du nombre accru de voyageurs franciliens et grandes lignes tout en facilitant la vie des travailleurs, habitants et touristes du nouveau Montparnasse.