Bordeaux Saint-Jean

1994

Bordeaux Saint-Jean, une gare isolée
dans un quartier déprécié

Bâtie en 1898 dans une zone économique à l’extérieur du centre ville, la monumentale gare de Bordeaux se retrouve au fil des années enfermée entre un quartier périphérique déprécié et des friches industrielles. A l’ouest de la gare, le quartier Saint-Jean est congestionné par le trafic et classé prioritaire. A l’est, on dénombre 250 hectares de friches industrielles et d’entrepôts. Ces deux quartiers sont néanmoins reliés depuis 1992 par un (…)

1994

Bordeaux Saint-Jean, une gare isolée
dans un quartier déprécié

Bâtie en 1898 dans une zone économique à l’extérieur du centre ville, la monumentale gare de Bordeaux se retrouve au fil des années enfermée entre un quartier périphérique déprécié et des friches industrielles. A l’ouest de la gare, le quartier Saint-Jean est congestionné par le trafic et classé prioritaire. A l’est, on dénombre 250 hectares de friches industrielles et d’entrepôts. Ces deux quartiers sont néanmoins reliés depuis 1992 par un passage sous la gare quelque peu lugubre.

Sources

2004

Un tramway nommé avenir

L’arrivée du tramway en 2004 change la donne. Grâce à la ligne C, il relie enfin la gare au reste de la ville. La gare se désenclave. Entre 2014 et 2015, on observe une fréquentation en hausse de 6 % et en 2016, on compte 86 millions de voyages annuels. C’est Alain Juppé, élu maire en 1995, qui est à l’origine de ce succès. Il défend ce mode de transport innovant et conçu pour repousser les voitures en dehors de la ville.

2004

Un tramway nommé avenir

L’arrivée du tramway en 2004 change la donne. Grâce à la ligne C, il relie enfin la gare au reste de la ville. La gare se désenclave. Entre 2014 et 2015, on observe une fréquentation en hausse de 6 % et en 2016, on compte 86 millions de voyages annuels. C’est Alain Juppé, élu maire en 1995, qui est à l’origine de ce succès. Il défend ce mode de transport innovant et conçu pour repousser les voitures en dehors de la ville.

Sources

2010

Le début du renouveau

Après l’arrivée du tram, la ville de Bordeaux décide de restructurer le parvis de la gare. L’agence Brochet Lajus Pueyo conçoit un auvent de 380 m2 réalisé par Eiffage et 14 mâts d’éclairage confiés à Spie Sud Ouest. Le renouveau gagne le quartier de la gare : les barres HLM des années 70 sont remplacées par de nouveaux bâtiments sociaux, les brasseries autour de la gare rouvrent deux-trois ans après et font peau neuve, notamment l’historique brasserie Le Levant.

2010

Le début du renouveau

Après l’arrivée du tram, la ville de Bordeaux décide de restructurer le parvis de la gare. L’agence Brochet Lajus Pueyo conçoit un auvent de 380 m2 réalisé par Eiffage et 14 mâts d’éclairage confiés à Spie Sud Ouest. Le renouveau gagne le quartier de la gare : les barres HLM des années 70 sont remplacées par de nouveaux bâtiments sociaux, les brasseries autour de la gare rouvrent deux-trois ans après et font peau neuve, notamment l’historique brasserie Le Levant.

Sources

2012

Paris-Bordeaux en 2h05 :
une ligne à propulsion économique

30 à 40 % de temps gagné sur les trajets vers Paris et d’autres territoires aquitains : c’est la promesse de la future ligne à grande vitesse. Le lancement du projet redynamise donc l’attractivité économique de la région, de la ville et du quartier de la gare. L’implantation d’un centre d’affaires, Euratlantique, à la place des friches derrière la gare et financé dans le cadre d’un projet reconnu opération d’intérêt national, est ainsi décidé. (…)

2012

Paris-Bordeaux en 2h05 :
une ligne à propulsion économique

30 à 40 % de temps gagné sur les trajets vers Paris et d’autres territoires aquitains : c’est la promesse de la future ligne à grande vitesse. Le lancement du projet redynamise donc l’attractivité économique de la région, de la ville et du quartier de la gare. L’implantation d’un centre d’affaires, Euratlantique, à la place des friches derrière la gare et financé dans le cadre d’un projet reconnu opération d’intérêt national, est ainsi décidé.
Avant cela, SNCF Réseau doit désengorger le bouchon ferroviaire. Un chantier de 11 ans consistant à doubler les voies sur 5 km permettra à Bordeaux de disposer d’un réseau capable d’accueillir la LGV et de soutenir le développement des TER et du fret.

Sources

2014

La gare fait peau neuve

C’est dans un contexte de redynamisation du quartier que SNCF Réseau s’attèle à la rénovation de la gare de Bordeaux. En 2014, commence la restauration de la verrière historique de la gare, l’une des plus grandes d’Europe. Véritable prouesse technique, cette rénovation aura nécessité 4 ans de travaux, un budget de 52 millions d’euros, 3 000 tonnes d’échafaudages ou encore la mobilisation de 25 corps de métier. Parallèlement, les (…)

2014

La gare fait peau neuve

C’est dans un contexte de redynamisation du quartier que SNCF Réseau s’attèle à la rénovation de la gare de Bordeaux. En 2014, commence la restauration de la verrière historique de la gare, l’une des plus grandes d’Europe. Véritable prouesse technique, cette rénovation aura nécessité 4 ans de travaux, un budget de 52 millions d’euros, 3 000 tonnes d’échafaudages ou encore la mobilisation de 25 corps de métier. Parallèlement, les marquises du parvis sont rénovées en novembre 2015 et les halls 1 et 2 sont complètement réaménagés en mai 2016 dans le but de faciliter les déplacements des voyageurs, améliorer leur confort et accueillir de nouveaux commerces.

Source

  • WAKS, F., L’esprit d’une gare – Bordeaux Saint-Jean, 2017

2017

L’extension de la gare côté Belcier :
à la conquête de l'est

Avec la construction du hall 3 de la gare et de son parvis à l’est du bâtiment historique, la gare Saint-Jean se dote d’un nouveau pôle d’échanges multimodal. Il dessert tous les moyens de transport, en priorisant les mobilités douces et facilite ainsi l’accès à tous les autres quartiers de la ville. Le bâtiment voyageurs abrite quant à lui 1800 m2 de commerces ouverts sur la gare et sur le quartier. C’est donc le début de la reconquête urbaine sur les (…)

2017

L’extension de la gare côté Belcier :
à la conquête de l'est

Avec la construction du hall 3 de la gare et de son parvis à l’est du bâtiment historique, la gare Saint-Jean se dote d’un nouveau pôle d’échanges multimodal. Il dessert tous les moyens de transport, en priorisant les mobilités douces et facilite ainsi l’accès à tous les autres quartiers de la ville. Le bâtiment voyageurs abrite quant à lui 1800 m2 de commerces ouverts sur la gare et sur le quartier. C’est donc le début de la reconquête urbaine sur les friches industrielles. Aux réaménagements de la gare et à la construction de la nouvelle extension, s’ajoute la rénovation du passage sous la gare. Le hall 3 devient un véritable trait d’union entre le centre-ville de Bordeaux et Euratlantique.

Sources

2018

Un lien entre est et ouest renforcé

Le groupement Marc Mimram Ingénierie-Artélia a été retenu pour construire le pont La Palombe, 8e pont routier de la ville. D’une largeur de 196 m, il enjambera les voies ferrées et permettra de renforcer la liaison entre le quartier ouest et le nouveau quartier en plein boom. Une structure métallique évoquant des « yeux ouverts » sépare les voies piétonnes et cyclistes de la circulation automobile.

2018

Un lien entre est et ouest renforcé

Le groupement Marc Mimram Ingénierie-Artélia a été retenu pour construire le pont La Palombe, 8e pont routier de la ville. D’une largeur de 196 m, il enjambera les voies ferrées et permettra de renforcer la liaison entre le quartier ouest et le nouveau quartier en plein boom. Une structure métallique évoquant des « yeux ouverts » sépare les voies piétonnes et cyclistes de la circulation automobile.

Source

2019

Circulation autour de la gare :
la fin de la congestion

Le réaménagement du pont du Guit en 2016 est la première étape de la fluidification du trafic automobile aux abords de la gare. En effet, la nouvelle voie construite sous l’édifice a pour but de devenir une liaison entre le nouveau parking de l’extension de la gare côté Belcier aux 850 places et le second parking de 750 places livré fin 2018. En 2019, le trafic routier autour de la gare sera donc fluidifié, ce qui contribuera à rendre le quartier (…)

2019

Circulation autour de la gare :
la fin de la congestion

Le réaménagement du pont du Guit en 2016 est la première étape de la fluidification du trafic automobile aux abords de la gare. En effet, la nouvelle voie construite sous l’édifice a pour but de devenir une liaison entre le nouveau parking de l’extension de la gare côté Belcier aux 850 places et le second parking de 750 places livré fin 2018. En 2019, le trafic routier autour de la gare sera donc fluidifié, ce qui contribuera à rendre le quartier plus agréable. Les piétons et cyclistes bénéficieront, quant à eux, de voies réservées sur le pont du Guit.

Sources

2030

Euratlantique : la construction
d'un hub d'affaires
d'envergure européenne

Décidée en 2009 et lancée en 2014, la construction du quartier d’affaires Euratlantique doit attirer environ 30 000 emplois dans le tertiaire supérieur et le numérique. La Caisse d’Epargne Aquitaine (450 salariés) y a installé son siège social en janvier 2017. Plus de 80 % des espaces de la futur cité numérique sont déjà (…)

2030

Euratlantique : la construction
d'un hub d'affaires
d'envergure européenne

Décidée en 2009 et lancée en 2014, la construction du quartier d’affaires Euratlantique doit attirer environ 30 000 emplois dans le tertiaire supérieur et le numérique. La Caisse d’Epargne Aquitaine (450 salariés) y a installé son siège social en janvier 2017. Plus de 80 % des espaces de la futur cité numérique sont déjà vendus. Avec ce hub d’affaires relié à Paris en deux heures, à Londres en quatre heures ou encore potentiellement à Barcelone en six heures, la capitale régionale brigue une place de métropole européenne.

Sources

2031

Bordeaux Saint-Jean,
une nouvelle position
géographique et symbolique

La création du quartier Euratlantique et la volonté de le relier le plus efficacement possible au reste de la ville place la gare Saint-Jean au cœur de la nouvelle dynamique bordelaise. La gare, originellement excentrée du reste de la ville, se retrouve aujourd’hui au milieu du nouveau Bordeaux. Elle est au centre de la redynamisation économique et démographique de la ville, ce qui lui vaudra sous peu le rôle de centre-ville.

2031

Bordeaux Saint-Jean,
une nouvelle position
géographique et symbolique

La création du quartier Euratlantique et la volonté de le relier le plus efficacement possible au reste de la ville place la gare Saint-Jean au cœur de la nouvelle dynamique bordelaise. La gare, originellement excentrée du reste de la ville, se retrouve aujourd’hui au milieu du nouveau Bordeaux. Elle est au centre de la redynamisation économique et démographique de la ville, ce qui lui vaudra sous peu le rôle de centre-ville.